Ferns · Enniscorthy · Wexford

Un jour nouveau se lève timidement sur le comté de Wexford où mes pas m’emmènent.
Comme si de nombreux présages voletaient dans l’air…

Je quitte notre épopée pour me diriger au coeur de l’histoire trépidante de Ferns. 

Et je remonte alors le cours du temps à une vitesse folle. 

A l’aube du Moyen-Âge, ce noyau religieux de la province de Leinster vit quelques emblématiques monuments s’ériger en son centre : St Mary’s Abbey au 12ème siècle, dont il subsiste une tour, et son château édifié par un riche noble local un siècle plus tard. Aujourd’hui, ce sont des morceaux d’histoire qui recouvrent ses pans de murs, son enceinte fortifiée, son mystérieux donjon et les meurtrières. Mes mains glissent sur les vieilles pierres des deux tours d’angles, effleurant ces précieux témoignages du passé du bout des doigts.

Et on tourne les pages…

Après cette incursion dans les annales, c’est un parcours olfactif que j’entreprends à Enniscorthy. En cette délicieuse journée de juin, un parfum fruité et sucré me guide au sein de cette charmante ville du comté de Wexford fondée sur les rives de la Slaney. Le festival des fraises bat son plein : expositions, animations de rue, musique, … tout est réuni pour célébrer la culture de cette petite douceur. Mon estomac crie famine et m’invite à prendre une pause… et la pose contre les murs du château normand de la ville monté de tours rondes crénelées. Erigé en 1205 par les DePrendergasts, il abrite un musée qui relate l’histoire médiévale irlandaise. Théâtre des querelles virulentes d’Oliver Cromwell, la légende raconte que l’édifice aurait accueilli d’illustres personnages, tel que le poète Edmund Spenser.

Je continue ma route vers Vinegar Hill, lieu de rendez-vous des insurgés irlandais face aux forces britanniques du général Gerard Lake durant la rébellion irlandaise de 1798. Ma halte au centre de la colline est silencieuse et criarde à la fois, partagée entre l’impuissance et l’injustice face à ce triste évènement déplorant tant de victimes.

Mon expédition s’achève alors à Wexford, capitale du comté éponyme.`
En 800, cette ville portuaire fut fondée lors des invasions vikings gaels. Assiégée par le roi de Leinster et les normands, celle-ci est donc libérée du joug et se livre bien plus tard à la lutte nationaliste contre les parlementaires britanniques. Au centre des conflits, massacres et de la rébellion de 1798, elle est aujourd’hui un bourg paisible sur la côte orientale irlandaise, illuminée par son phare, étincelante de par ses plages au sable fin.

Cette nouvelle journée dans les couloirs du temps ne laisse transparaître aucun doute…

Bienvenue au coeur des Terres Ancestrales d’Irlande !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *